ensoleiller mon regard Pour ensoleiller mon regard sur mon quotidien 8 août 2022 La maladie de mon compagnon, la mienne, puis le décès de mon compagnon, ont fait que mon regard sur ma vie au quotidien a changé. Et lorsque cette vision redevient sombre, je m’efforce de l’ensoleiller. Je ne peux pas changer les choses, mais je peux les regarder différemment. Lorsque le diagnostic de cancer est tombé […]
Nid vide ou nid libre ? 6 juin 2022 Chère Fabuleuse aidante, Et voilà, ça y est, il (elle) est parti(e) ! Non pas mort, mais parti vivre sa vie ailleurs : il est devenu indépendant ou à l’inverse devenu trop “dépendant” pour rester chez toi. Ton proche aidé, qu’il soit ton enfant, ton conjoint, ton parent ou un ami, a quitté ton foyer pour prendre […]
Le deuil blanc 2 mai 2022 Chère Fabuleuse, As-tu déjà entendu parler de « deuil blanc » ? Cet oxymore (pour nous Occidentaux dont la couleur du deuil est le noir) désigne ce que l’on ressent lorsque son proche, toujours bien en vie a perdu des capacités à la suite d’une maladie ou un accident. Par extension, cela signifie le deuil ou plus exactement […]
Je me compare, je juge… c’est grave ? 14 mars 2022 En décembre dernier, j’ai eu l’impression que le monde entier était contre moi : mes enfants et mon mari chopaient le variant Delta les uns après les autres, les semaines d’isolement et d’école à la maison se succédaient, notre aide ménagère et notre baby-sitter déclaraient forfait devant notre nid à microbes, les grands-parents se tenaient fort […]
Le rejet 27 décembre 2021 Il y a quelques semaines, je suis au bureau quand mon téléphone sonne. Numéro inconnu. En cette période de covid où les fermetures de classe font partie du quotidien, j’ai préféré répondre. C’est l’entraîneur de rugby de mon cadet. La communication commence et je sens immédiatement la gêne de mon interlocuteur. – Voilà, je voulais […]
Le diagnostic : une carte au trésor ? 28 juin 2021 Quand le diagnostic tombe, qu’il soit soudain ou attendu depuis longtemps, les mots viennent cristalliser une réalité qu’on a plus ou moins pressentie, crainte, évitée ou encore ignorée. Mais en vrai, les mots qui sont prononcés ne changent en rien ce que la personne vit. « Votre fille est allergique aux acariens ». Je pleure […]
1 2