femme canapé
Enfants extraordinaires

Ralentir pour profiter plus

Brunella Maillot 8 janvier 2024
Partager
l'article sur


Ces dernières semaines, j’ai pris le temps d’admirer, de me poser et de réfléchir face à la nature, aux somptueuses couleurs dont elle se pare durant l’automne afin d’appréhender l’hiver, et j’ai aperçu l’hiver qui s’est tout doucement installé. J’ai lu des dizaines d’histoires à mes enfants racontant le rythme ralenti de la nature, de ces animaux qui font leurs réserves et commencent leur hibernation.

En fin d’année, nous avons loué un petit chalet avec notre tribu afin de nous ressourcer, en pleine nature. J’ai eu loisir d’admirer le mouvement fluide des canards sur le lac, les pics de ces montagnes se parer de blanc, de me poser, me reposer.

Nous avons tout simplement “ralenti”

Nous avons pris le temps, fait de longues balades, discuté, joué, câliné nos trésors près de la cheminée et tout simplement choisi de vivre, à notre manière, cette citation de Walt Whitman : « Le bonheur, pas dans un autre endroit, mais dans cet endroit, pas pour une autre heure, mais pour cette heure. »

Chère Fabuleuse, aujourd’hui j’aimerais aborder avec toi ce concept de “Slow Life” afin de commencer l’année de la meilleure des manières : en appréciant et accordant de la valeur aux choses importantes de nos vies.

Que cela nous plaise ou non, les choses les meilleures de la vie, les plus authentiques et profondes, ne peuvent être précipitées, elles demandent du temps pour se construire pas à pas. Tentent de s’imposer à nous le “plus”, “toujours plus”, le “vite”, “toujours plus vite”.

Pourtant, “faire plus vite” n’est pas toujours “faire mieux”

Notre quotidien est intense, la société tente de nous engloutir dans son wagon avec ses injonctions à mille à l’heure et pourtant, la nature qui nous entoure semble nous murmurer l’inverse : « Ralentis… »

J’aime beaucoup cette situation de Ralph Rando Emerson : « Adopte le rythme de la nature. Son secret est la patience. » Certaines plantes, tu l’as vu, ont peu à peu ralenti leur métabolisme durant l’automne afin de se préparer à passer l’hiver et elles l’ont fait en nous envoyant en pleine figure des couleurs prodigieuses et chaleureuses. Des animaux sont entrés en hibernation, l’hiver est là.

Nous pourrions y voir une saison qui nous ralentit, qui nous donne de plus en plus de mal à sortir en extérieur avec nos aidés ou tout simplement à vaquer à nos occupations quotidiennes.

Or, cette saison est si belle, si riche et tout aussi importante que les autres. 

Savais-tu, par exemple, que certaines plantes ont besoin de ces températures froides afin de faire leur travail ? Que les érables à sucre ont besoin de temps froid pour produire cette délicieuse sève qui servira à tartiner tes crêpes gourmandes du goûter ? Que les arbres sur lesquels auront été cueillies ces appétissantes pommes, pêches et cerises que tu collecteras par la suite sur l’étalage de ton producteur du coin auront eu besoin de cette période de dormance afin de précieusement te les offrir ?

J’ai ainsi réfléchi à ces saisons, à cette nouvelle année qui démarre, à mon quotidien d’aidante, si intense et cadencé, à cette société qui veut m’entraîner dans sa danse insensée. C’est quand même dingue tu ne trouves pas ? Un peu comme si nous étions pressés de toutes parts, surtout lorsque nous sommes aidantes et faisons face à des situations incontrôlables et que notre vie nous paraît carrément plus intense et agitée que d’autres ! 

Comme si le temps nous échappait…

Pourtant, nous avons du temps mais nous ne le “prenons” pas comme nous le devrions. La clé pour cela est de vivre le moment présent, c’est cela qui nous aide à apprécier ce temps à sa juste valeur.  

« Les gens sont tellement occupés à courir après le bonheur que s’ils ralentissaient et faisaient demi-tour, ils lui donneraient une chance de les rattraper. » — Harold S.Kushner

Avec mon Fabuleux, depuis des années, nous essayons d’opter pour ce style de vie où c’est nous qui menons la cadence malgré le rythme qui tente de s’imposer à nous, où nous choisissons de vivre le moment présent et de prendre des décisions conscientes, basées plus sur la qualité que sur la quantité de choses que nous faisons et qui profiteront non seulement à nous-mêmes, mais aussi à nos enfants et à notre quotidien.

Peut-être est-ce là une des clés de notre quiétude et de notre épanouissement malgré notre vie différente ?

Je ne sais pas. Quoiqu’il en soit, nous y veillons farouchement : apprécier ce que nous faisons, se sentir plus sereins, nous permet par la suite d’être plus efficaces. Et je t’avouerais que cela nous apprend même à faire preuve de beaucoup de bienveillance et de compassion envers nous-mêmes.

Réfléchir et méditer sur ces saisons me rappelle donc que je suis sur la bonne voie, même si ce n’est pas toujours facile… mais lorsque c’est l’ébullition à l’extérieur, à l’intérieur de notre cocon, tout est mis en place pour que ça reste un lac calme, un refuge.

J’aimerais partager avec toi des pistes de réflexion afin de t’orienter et pourquoi pas inspirer tes résolutions pour cette nouvelle année ! Tu es prête ? 

Laisse-toi le temps d’appréhender ces points pas à pas, de mener tes réflexions (peut-être en passant par l’écrit si tu es à l’aise), tes prises de conscience tout en douceur… Mais surtout, je te souhaite que cette nouvelle année soit orientée vers plus de quiétude, de douceur et de gratitude. 

À l’aube de cette nouvelle année, voici ce que je nous souhaite :

  • de connecter avec les choses qui nous apportent sens et bonheur (dans les relations, les lieux de villégiature, les loisirs, etc.)
  • de dicter le tempo, de mettre à notre bonne vitesse les rendez-vous, injonctions, etc
  • de nous laisser conduire, par nos pas et par nos coeurs, vers des endroits “calmes et lents” : les marches en pleine nature, les lieux ressourçants, la nourriture “lente”, la musique apaisante…
  • de nous créer cet espace afin de nous détendre, de profiter, d’être présentes avec nous-mêmes et nos aimés
  • de nous questionner de façon vulnérable et authentique : « Qu’est-ce que je ressens ? Pourquoi? Est-ce conforme à mes valeurs ? »
  • de nous offrir ce présent : un moment silencieux et agréable chaque jour
  • d’être créatives afin de créer de l’espace entre nos diverses activités et prises en charge (un break entre deux rdv, quelques jours off après des semaines intenses, etc)
  • de prévoir de ne rien faire, d’être intentionnelles avec notre temps
  • de réussir à manier le “non poli” afin de protéger notre temps, nos émotions, notre charge mentale 
  • de prendre chaque jour un instant afin d’être pleines de gratitude pour une ou deux choses simples
  • d’appuyer sur “pause” et de respirer profondément quelques minutes 
  • de passer notre temps libre à faire ce qui nous passionne
  • de découvrir comment remplir nos réservoirs émotionnels et de pratiquer ce qui nous apporte de la joie
  • de nous balader et de savourer ce que la nature nous apporte, en toute simplicité, d’être reconnaissantes pour la neige qui crisse sous nos bottes, les oiseaux qui reprennent leurs chants, l’air frais sur nos visages 
  • de cocooner en famille, avec de doux effluves dans la maison, à manger des choses gourmandes et à rigoler à pleins poumons
  • de laisser TV, écrans, téléphone de côté et de plonger dans livres, puzzles, jardinage, écriture, etc.
  • de beaucoup oser, de rêver grand et d’avancer vers l’impossible afin qu’il recule encore et toujours
  • d’avoir de plus en plus les coeurs gonflés de gratitude en regardant les trésors que sont nos aidés, leurs sourires, leurs progrès, leurs vies qui nous apprennent tant sur les nôtres
  • d’être heureuse, de sourire, d’aimer et d’être aimée encore et encore 

Tu es fabuleuse, inspirante, courageuse, ne l’oublie pas ! 

« Oui, il faut du courage pour accepter de se reposer et de jouer dans une culture où l’épuisement est considéré comme un symbole de statut social. »  Brené Brown

Très belle nouvelle année à toi et aux tiens, pleine de douceur et de quiétude au fond de ton coeur,

Brunella



Partager
l'article sur


tous les programmes

Cet article a été écrit par :
Brunella Maillot

Thérapeute familiale et conjugale, je suis maman de trois enfants, dont un en bas âge et deux qui sont polyhandicapés. Mon quotidien est donc rythmé par une cadence intense : jongler entre école à la maison pour mon benjamin, prise en charge thérapeutique et dépendance totale de mes aînés pour les actes de leur vie quotidienne. 

La gratitude est pour moi une valeur à chérir profondément et c’est sous ce prisme que j’ai choisi de partager sur les réseaux les chroniques de ma vie de tribu, sans fards et de la façon la plus authentique et vulnérable qu’il soit.

J’accompagne, avec mon Fabuleux, des aidants familiaux dans le cadre de coaching personnalisé mais également d’ateliers de sensibilisation au sein d’institutions. 

Ma page perso : https://www.facebook.com/notredoucetribu/ - https://www.instagram.com/notredoucetribu/

Ma page pro : https://www.facebook.com/diapasonandco - https://www.instagram.com/diapasonandco/  

Articles similaires

Enfants extraordinaires

Comment remplir le réservoir émotionnel de nos aidés ?

Chère Fabuleuse, Comme moi en ce moment, tu vois passer ces publicités qui te rappellent avec insistance que demain c’est…

réunion mains

Enfants extraordinaires

La fameuse équipe de suivi de scolarisation

Ce moment revient au moins une fois par an quand on est aidante de son enfant : la fameuse réunion…

deux femmes

Enfants extraordinaires

Elle porte le poids du monde sur ses épaules

Elle porte le poids du monde sur les épaules, cette maman aux côtés d’un enfant malade, d’un époux accidenté, de…