Conjoints aidés

Faut-il dire “Bon courage” ?

Yolande & Philippe Schwab 17 janvier 2019
Partager
l'article sur


Voilà une expression largement usitée, non ?

Bon, il y a aussi “bonne continuation”, mais la première semble remporter haut la main le concours improbable des expressions les plus fréquemment employées pour prendre congé de l’autre et justement destinée… à l’encourager.

C’est l’idée en tous cas.

Faites-vous partie de ces personnes qui ne supportent pas cette formulation ? Genre, ça vous énerve, agace, déprime…

Vous n’êtes pas seule !

Personnellement, cela fait des années que je n’utilise plus cette expression “Bon courage”.

“Oulala, avec toi, on ne peut rien dire, tu décortiques tout, c’est juste une expression comme ça…”

Chacun ses névroses, me direz-vous, mais celle-ci gagnerait à être contagieuse :-).
Il y a quelques années, je suis tombé sur un petit ouvrage, justement intitulé “Ne me dites plus jamais bon courage !” (Philippe Bloch – Editions Ventana) qui m’a permis de comprendre pourquoi je n’aimais pas cette expression.

Mais oui, c’est évident !

“Bon courage” renvoie consciemment ou pas à la dureté de la vie, au fait que ce n’est pas évident, que ça va être difficile, qu’il va falloir tenir bon, faire des efforts, transpirer, souffrir, lutter et que je vais avoir besoin de force, d’abnégation… de courage.

Comme l’écrit bien l’auteur, c’est toute une vision de la vie que l’on peut transmettre derrière cette expression… et témoigner ainsi d’une succession d’obstacles et de douleurs, entrecoupés – ouf ! – de moments de répits.

Nous, les Fabuleuses, savons bien que la vie est en effet pleine de défis et même, plus sérieusement encore, qu’il y a des moments où du courage, il en faut ! Celui qui consiste à avancer, espérer, sourire malgré la peur, la difficulté et les échecs.

Mais bon ! Une bonne résolution de ce début d’année pourrait être de trouver des alternatives à la fois sérieuses et plus légères ?

Par exemple :

  • “Bon démarrage !”
  • “Je te souhaite une réunion productive !”
  • “Bonne journée à toi !”
  • “Je pense à toi”
  • “Tu peux t’appuyer sur ce point fort”

D’autres idées ? Postez-les en commentaires !



Partager
l'article sur


Cet article a été écrit par :
Yolande & Philippe Schwab

Couple dans la vie, Yolande & Philippe Schwab partagent aux fabuleuses leur expérience et expertise dans les métiers de l’accompagnement. Yolande est psychopraticienne et coach de vie. Elle accompagne les trajectoires de vie des particuliers. Philippe est formateur et coach professionnel. Il est spécialisé en communication interpersonnelle et intervient essentiellement dans les entreprises et les associations.

Articles similaires

Conjoints aidés

Les émotions de l’aidant #2 Le sentiment d’injustice

Il y a quelques semaines, je me suis lancée le défi d’explorer la palette des émotions que nous traversons quand…

Enfants extraordinaires

Les émotions de l’aidant #1 La culpabilité

Je les lis bien souvent dans les lignes que vous me partagez dans vos échanges, que ce soit par mail…

Conjoints aidés

Je l’ai vu devenir aidant

Il y a encore quelques mois, il profitait de sa vie de jeune retraité. Ses projets : passer son permis…