temps pour soi activité
Enfants extraordinaires

Du temps pour moi dans mon agenda

Laure Japiot-Gouesse 5 septembre 2022
Partager
l'article sur


Tandis que le ciel estival se voile progressivement de gris, les plages horaires de nos agendas se remplissent à nouveau : travail, école, trajets, rendez-vous divers… Eh oui, pas de doute, c’est la rentrée. Nos sentiments alternent entre nostalgie, soulagement et appréhension face à cette nouvelle année qui s’ouvre. Comment reprendre le rythme sans perdre trop vite les bienfaits des vacances ? Que mettre en place dès aujourd’hui pour vivre les 10 prochains mois le plus sereinement possible ?

Chère Fabuleuse, si tu lis cet article, c’est que tu as sans doute — comme moi ^^ — une fâcheuse tendance à faire passer les besoins de tous tes proches avant les tiens. Et tu cultives probablement la conviction très rationnelle qu’il faut s’occuper de l’urgent et des contraintes avant d’imaginer prendre un moment de plaisir. En somme, ton temps libre correspond en général aux rares miettes que te laissent les innombrables missions de ta vie de mère/fille/conjointe/aidante… La conséquence, tu la connais bien : un épuisement qui s’intensifie au fil de l’année, proportionnel à une grande frustration que tu tentes de masquer car elle n’est pas “politiquement correcte”.

Alors, comment renverser la vapeur cette année ?

Pour Christine Lewicki, il est indispensable de « prendre soin de sa source ». Christine est coach, conférencière et auteure des best sellers J’arrête de râler ! et Wake Up, 4 principes fondamentaux pour arrêter de vivre sa vie à moitié endormi. Voici ce qu’elle explique dans une interview accordée à Hélène Bonhomme, pour les Fabuleuses au foyer : 

« Je suis intimement convaincue qu’on a tous une flamme à l’intérieur. Parfois, on peut la sentir lors d’une conversation délicieuse, alors qu’on travaille sur un projet qui nous tient à cœur, lors d’une conférence ou en lisant un livre. La plus grande responsabilité de notre vie, c’est de maintenir ce feu intérieur allumé. (…) D’abord, je fais de la place dans mon agenda. Je pousse les autres choses. J’arrête ce que je suis en train de faire. Dans tous les cas, nos foyers vont toujours nous solliciter énormément : il faut donc créer de l’espace, accepter de laisser tout en plan pour aller cultiver notre flamme intérieure. »

Alors au diable la culpabilité et cap sur ta source !

Pour l’identifier, tu peux aller chercher dans tes souvenirs :

qu’aimais-tu faire de ton temps libre quand tu étais enfant ? Préférais-tu lire, écrire, dessiner, escalader, construire… ? Je t’invite à lister tes activités de petite fille et à te replonger dans les émotions qu’elles généraient en toi. Ce sont de précieuses sensations de plaisir, d’accomplissement, de fierté qui contribuent au bien-être général mais que l’on a tendance à perdre en grandissant, quand les responsabilités prennent le dessus. 

Dresse maintenant une liste non plus de souvenirs, mais d’envies d’aujourd’hui, sans te censurer.

Parmi ces idées, laquelle te semblerait la plus simple à mettre en place dans ton quotidien actuel ? Quels obstacles peux-tu lever pour rendre cette activité possible ?

En ce qui me concerne, j’ai décidé cette année de m’inscrire à un cours de céramique (que je n’ai encore jamais pratiquée) près de chez moi et j’ai aussitôt payé pour l’année, histoire de ne pas me laisser renoncer. Pendant 3 heures tous les 15 jours, je sais que j’aurai les mains dans l’argile et l’esprit concentré sur l’instant présent, quelle que soit la longueur de ma “to-do-list” à la maison. J’ai également prévu de me réveiller 20 minutes plus tôt chaque matin pour écrire car j’ai pu expérimenter combien cette activité me donne de l’énergie et de la confiance en moi. Bon, je sais déjà que je n’y arriverai pas tous les jours… mais je me donne l’intention de le faire aussi souvent que possible, dans l’idée que « fait vaut mieux que parfait » ! ^^

Chère Fabuleuse,

En ces premiers jours de septembre, ne laisse pas le stress ou la morosité te gagner sans avoir posé tes priorités pour l’année. Je t’encourage de tout cœur à aller faire un tour au forum des associations de ta ville, à te renseigner sur les activités de ton quartier ou à fureter sur les ateliers en ligne si tu ne peux pas quitter ton domicile, de nombreux loisirs pouvant également se pratiquer seule et sans frais depuis chez toi : tous les moyens sont bons pour prendre soin de ta source. L’essentiel est de te bloquer des moments dédiés dans ton agenda, en sachant que tes proches ne le feront pas pour toi.

Et surtout, rappelle-toi que ce n’est pas du temps perdu mais du carburant retrouvé…

Je redonne la parole à Christine Lewicki pour le mot de la fin :

« Être fabuleuse, c’est aller chercher ce qui est à l’intérieur de soi et qui a envie d’être révélé. C’est se donner la permission d’aller chercher le plaisir. Parce que je suis convaincue que ce qui est à l’intérieur de nous et qui a envie d’être révélé, c’est souvent ce qu’on aime le plus faire. Quand on se donne la permission de faire ce qu’on aime le plus faire dans la vie, on se retrouve à être la personne qu’on a le plus envie d’être dans la vie. »

Je te souhaite une fabuleuse année ! 😊



Partager
l'article sur


découvrir autocompassion

Cet article a été écrit par :
Laure Japiot-Gouesse

Laure est psychologue, ex-journaliste et maman de trois garçons, dont l'aîné est « atypique » (haut potentiel et hypersensible). Aux côtés d'Anna Latron, elle anime la communauté des Fabuleuses aidantes en tant que conseillère.

Articles similaires

aidance discipline olympique

Enfants extraordinaires

Être aidant : un exercice de souplesse olympique

Le mois dernier, mon fils aîné est entré en sixième. Un grand pas pour lui, mais surtout pour moi, finalement !…

tu es nulle

Enfants extraordinaires

« Tu es franchement nulle »

Chère Fabuleuse, Ça s’est passé il y a seulement quelques semaines, en plein cœur de l’été, au beau milieu d’une…

Andy Captain

Enfants extraordinaires

AndyCaptain, un site couteau suisse au service des aidants

Maman d’un enfant atteint d’une maladie rare, Mélanie Ciardi est la dynamique créatrice de la plateforme AndyCaptain. Ce site “couteau…