Enfants extraordinaires

Check-up corporel

Laure Japiot-Gouesse 24 juillet 2023
Partager
l'article sur


Clique ici pour télécharger le PDF

Cet été, nous t’invitons à une escapade littéraire à travers 5 courtes sessions d’atelier d’écriture. Le principe ? T’accorder chaque semaine 15 minutes pour toi toute seule et te laisser guider par nos propositions. Je te rassure tout de suite, il n’y a aucun besoin d’être habituée à écrire, ni douée en orthographe ni d’avoir une imagination débordante ! L’objectif est simplement de t’autoriser à écrire en donnant libre cours à ce qui te passe par la tête. Je te garantis que tu seras toi-même surprise de ce qui sortira de ton stylo ou de ton clavier 🙂

Top départ pour notre escapade littéraire au fil de l’été !

Que tu sois en vacances ou pas, tu n’as probablement pas (encore) relâché les tensions de toute l’année scolaire écoulée… Alors la première étape cette semaine va être de porter toute ton attention sur ton état physique et sur tes cinq sens, car selon Paul Auster, « écrire commence dans le corps » :

« Écrire commence dans le corps, c’est la musique du corps, et même si les mots ont un sens, s’ils peuvent parfois en avoir un, c’est dans la musique des mots que commence ce sens. »

Chronique d’hiver, Paul Auster 

Voici donc tes missions pour la séance d’aujourd’hui :

  1. Prends 5 minutes pour faire un scan corporel en prenant conscience de toutes tes sensations physiques de l’instant et en localisant tes éventuelles tensions.
  1. Comment aimerais-tu te sentir (dans ton corps) à la fin de l’été ? Imagine-toi le 31 août et raconte au présent tes ressentis. Ex : « mon ventre est détendu », « mes épaules sont relâchées », etc
  1. Plonge-toi maintenant dans le cœur de l’été qui t’attend en te connectant à chacun de tes cinq sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. À partir de ces sensations, écris un texte sous la forme suivante : 

Quand je dis ÉTÉ, je vois… 

Quand je dis ÉTÉ, j’entends… 

Quand je dis ÉTÉ, je sens… 

Quand je dis ÉTÉ, je goûte… 

Quand je dis ÉTÉ, je touche… 



Partager
l'article sur




Cet article a été écrit par :
Laure Japiot-Gouesse

Laure est psychologue, ex-journaliste et maman de trois garçons, dont l'aîné est « atypique » (haut potentiel et hypersensible). Elle est rédactrice pour les Fabuleuses aidantes.

Articles similaires

Enfants extraordinaires

​​5 clés pour profiter du printemps

Nous y voilà : les premiers bourgeons se dévoilent, les oiseaux chantent et le paysage prend des couleurs différentes !…

enfant cinéma popcorn

Enfants extraordinaires

Enfant différent, maman différente

Le pop-corn est préparé dans le même bol, à la même température, dans la même huile et pourtant les grains…

handicap rire

Enfants extraordinaires

Rire en toute circonstance ?

On se demande bien souvent s’il est possible de rire de tout. Mais la question que j’aimerais te poser est…