aidante salariée
Conjoints aidés

Aidante et salariée : tu es un atout pour ton entreprise !

Anna Latron 10 octobre 2022
Partager
l'article sur


Chère Fabuleuse, sais-tu que 61 % des 11 millions d’aidants en France exercent une activité professionnelle* ?

Sais-tu aussi que 19 % des salariés sont aidants, soit 1 salarié sur 5 ?

Si tu es aidante et que tu exerces une activité professionnelle, tu es ce qu’on appelle une “aidante active”. Je n’aime pas du tout cette terminologie, car elle sous-entend que les aidants qui ne travaillent pas de manière rémunérée seraient inactifs. Laisse-moi rigoler. Toi même, tu sais à quel point ce n’est pas vrai et que c’est même humiliant, comme mode de pensée.

Mais si tu es aidante et salariée, je pense que tu dois parfois te dire que tu n’es pas suffisamment impliquée dans ton travail, que tu devrais en faire plus. Je t’arrête tout de suite : sais-tu à quel point tu es un atout pour ton entreprise ? Est-ce que tu te souviens de mon échange avec l’avocate Julia Peyre, sur le blog des Fabuleuses aidantes ?

Voici ce qu’elle déclarait :

« Il faut retourner les choses, présenter ces salariés dans les entreprises comme des atouts, comme des bénéfices, et non comme les personnes qui vont profiter du système ! Au contraire, ce sont des salariés qu’il faut mettre en avant parce qu’ils ont développé des qualités extrêmement intéressantes pour l’entreprise. Ils peuvent devenir un axe de performance pour l’entreprise. »

Alors, en quoi le salarié aidant est-il un “salarié ++” pour l’entreprise ?

Habitués à être sur tous les fronts, les salariés aidants ne manquent pas de qualités pour leurs employeurs…et pour leurs collègues !

Voici la liste des soft skills, ou “compétences douces”, que ces salariés aidants apportent au quotidien à leur entreprise :

  • Écoute
  • Empathie
  • Patience
  • Diplomatie
  • Adaptation
  • Agilité
  • Bon relationnel
  • Enthousiasme
  • Trouve des solutions innovantes
  • Courage
  • Endurance
  • Résilience
  • Combativité
  • Gestion d’équipes
  • Gestion budgétaire
  • Fidélité
  • Fiabilité
  • Recherche et traite l’information
  • Capacité d’argumentation
  • Prospection, élaboration et suivi d’un plan
  • Polyvalence
  • Autonomie
  • Gestion des situations d’urgence
  • Personne ressource pour les collègues, notamment pour d’autres salariés aidants.

Le travail est encore long pour que les entreprises reconnaissent la valeur des salariés aidants.

C’est ce qu’écrivait une de nos contributrices, Juliette Lacronique, dans un texte paru sur le blog des Fabuleuses aidantes :

« Ces compétences acquises peuvent parfaitement s’adapter à des postes en tout genre. Les entreprises n’étant pas toutes conscientes de cela, il faut les inciter à expérimenter. Il est temps de lever les freins qui nous empêchent une inclusion dans la vie professionnelle ! »

Il est évident que ces freins sont encore trop nombreux, mais reconnaissons-le : nous participons nous aussi à les laisser nous entraver, par manque de reconnaissance de ce dont nous sommes capables. Par manque de reconnaissance de notre valeur ajoutée. Je cite encore Juliette :

« La personne aidante ne se rend pas toujours compte de ses capacités et a des difficultés à les mettre en valeur. Il est donc déterminant d’aider les aidants à changer leur regard sur eux-mêmes. »

Changer son regard sur soi-même : vaste chantier, me diras-tu !

Chère Fabuleuse,

Que tu sois ou non “active”, j’aimerais te rappeler ceci : en tant qu’aidante, tu es un trésor pour ton entourage, qu’il soit professionnel, associatif, amical ou familial. Tes compétences développées depuis que tu es devenue aidante de ton proche sont nombreuses, variées et immensément précieuses.

J’espère que tout ce que tu lis ici, chez les Fabuleuses aidantes, t’aide à prendre conscience chaque jour un peu plus de la valeur infinie de tout ce que tu fais et surtout de qui tu es.

Tu es précieuse, talentueuse…en un mot : fabuleuse !

*Baromètre 2019 des aidants de la Fondation APRIL



Partager
l'article sur


découvrir autocompassion

Cet article a été écrit par :
Anna Latron

Journaliste de formation, Anna Latron collabore à plusieurs magazines, sites et radios avant de devenir rédactrice en chef du site Fabuleuses au foyer et collaboratrice d’Hélène Bonhomme au sein du programme de formation continue Le Village. Mariée à son Fabuleux depuis 10 ans, elle est la maman de deux garçons dont Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

Articles similaires

face cachée

Conjoints aidés

Faire comme si !

- Salut ! Ça va ! - Oui bien ! Et toi ? - Oui moi aussi. Ça va, ça va ! Et la discussion…

rire

Enfants extraordinaires

Rire : c’est bon pour la santé !

Chère Fabuleuse, savais-tu que quand on rit, on produit des endorphines ? Ces petites hormones du bonheur qui nous font…

être aidé

Conjoints aidés

De l’aide oui, mais comment ?

Chère Fabuleuse, Dans mon dernier article, j’ai évoqué la difficulté à demander de l’aide, voire même à l’accepter. J’y évoquais…