Enfants extraordinaires

3 clés pour des vacances ressourçantes

Brunella Maillot 17 juillet 2023
Partager
l'article sur


Les vacances, c’est le rêve pour certains mais parfois, ça signifie des sacrées prises de tête pour les familles comme les nôtres, n’est-ce pas ?

En tant qu’aidants, nous nous trouvons tellement limités que nous n’osons plus nous aventurer, nous cessons de rêver et, de ce fait, nous rajoutons une frustration supplémentaire à notre quotidien pas comme les autres. Avec les Fabuleuses aidantes, nous aimerions, à l’approche des vacances, te proposer des petites astuces afin que tu puisses, toi aussi, te tartiner d’huile solaire et profiter, à ta façon, de cette pause pas comme les autres !

Avec mon conjoint, nous essayons de bousculer les limites, d’essayer. 

Ce n’est pas toujours chose aisée. Il nous faut faire preuve d’ingéniosité, avoir une organisation optimale, beaucoup d’ouverture d’esprit pour les loupés inévitables mais à chaque fois, nous rentrons chez nous fiers de nous et chargés de beaux souvenirs supplémentaires.

Chère Fabuleuse, j’aimerais partager avec toi quelques petites astuces que j’ai découvertes au fil des années et qui me sont des alliés précieuses : elles nous permettent de vivre, à notre manière, des vacances hors du commun ! Ces clés ne sont pas figées et tu en trouveras certainement plein d’autres au fond de toi.

Clé n°1 : Choisir le lieu

Il nous faut penser différemment : garde bien en tête que vos moments dans ce lieu ne seront pas les mêmes que les autres familles. Ce ne sera pas la même carte postale mais cela ne l’empêchera d’être tout autant belle et rafraîchissante ! 

  • Trouver le lieu : pour cela, nous passons souvent des heures à réfléchir à ce que nous souhaitons et à anticiper les “pressions inutiles”. Nous savons chez nous que nos petits supportent mal la chaleur et que cela peut même occasionner des convulsions. Donc, en été, nous allons au vert, au frais. Nous choisissons des endroits où eau et fraîcheur sont au rendez-vous ! 

  • Regarder les avis : à première vue, ça ne semble pas incontournable, et pourtant… Nous pianotons sur les moteurs de recherche le « nom du lieu + handicap » et pouvons ainsi voir débouler foule d’avis de personnes concernées par des besoins spécifiques qui ont visité l’endroit avant nous. 

  • Premier contact en amont : nous visitions parfois le lieu en amont ou alors nous demandons à des amis de le faire pour nous. Plus simplement, nous n’hésitons pas à appeler directement et à partager foule d’emails avec la structure ou même l’Office du Tourisme de l’endroit concerné. Généralement les personnes sont toujours extrêmement bienveillantes et s’impliquent sans commune mesure pour rendre notre séjour le plus doux et agréable possible. Petite astuce : n’hésite pas à demander à traiter avec la même personne, surtout si c’est une structure de vacances importante. Cela va te rassurer mais cela permettra également une meilleure centralisation d’informations concernant ta famille et vos besoins particuliers ! 

Clé n°2 : Anticiper

  • Les checklists : à moins d’être devenue experte dans l’art des voyages, la checklist reste ta meilleure alliée. Elle te permet de tout noter, de collaborer avec ton conjoint — si tu en as un — mais aussi d’alléger ta charge mentale de façon non négligeable. Évidemment, on souhaite aborder nos vacances la tête légère et sereine, alors on ne se prive pas de cet outil ! Tu peux élaborer des checklists à toutes les sauces (médicaments, affaires personnelles, courses à prévoir, matériel à emporter, etc.)

  • Les bagages : prévois de faire tes valises bien à l’avance ! Chez nous, elles sont souvent prêtes plusieurs jours avant le départ. Tu sais, il y a toujours cette brosse à dents abandonnée sur le bord du lavabo ou cette crème solaire oubliée sur l’étagère. Si on peut éviter au maximum le coup de pression de dernière minute, l’idéal reste de boucler les valises plusieurs jours avant ! Par ici, nous avons notre petite valise spécifiquement dédiée aux besoins de nos loulous. Nous y mettons les médicaments, les anti-épileptiques, etc. Peut-être que pour toi ça peut être une trousse de retour au calme, par exemple ? 

  • Se reposer : Du repos avant les vacances, mais comment ça ? Eh oui, ça peut paraître fou mais chez nous, avant le grand départ, nous mettons tout sur “off” dès la veille du départ. Et nous passons en mode ralenti, profitons du jardin, lisons, allons nous balader tranquillement. Pourquoi ? Afin de faire baisser l’excitation du départ et de prendre la route de la façon la plus sereine possible sans être sur les nerfs ! 

Clé n° 3 : Sur l’instant

  • L’environnement : Pour les familles comme les nôtres, nous savons à quel point le moindre grain de sable dans les rouages peut perturber notre mécanique bien huilée. Avec les vacances et leur plein de moments de bonheur, d’imprévus et de nouvelles situations, autant dire que nos repères prennent un sacré coup ! Lorsque nous arrivons sur place, nous recréons donc l’environnement de nos trésors, autant que possible. Je te laisse imaginer la scène : nous emmenons les doudous, les remettons au même endroit dans le lit, positionnons les lits de la même façon qu’à la maison. Ensuite, nous essayons de garder le même rythme quotidien (repas à telle heure, bain à telle heure, etc)…. même si parfois nous prenons le plaisir de relâcher un peu.

  • On reste light ! Malgré nos envies de faire 1001 activités, de voir la Tata du coin et nos amis d’enfance, attention toutefois à ne pas surcharger nos vacances d’activités, au risque de rentrer encore plus épuisés à la maison  ! 

  • Un temps pour chacun : c’est vraiment important… C’est la période idéale pour prendre du temps de qualité avec le petit frère ou la petite sœur, de se prendre un moment pour soi pendant que notre conjoint (ou une baby-sitter trouvée sur place) s’occupe de la petite troupe et vice-versa. C’est aussi le moment parfait pour s’offrir un moment pour notre couple (si bien sûr c’est possible). Chez nous, lorsque nous partons en vacances, nous n’avons pas de relais mais nous faisons preuve de créativité pour nous ménager des moments à deux : nous nous faisons livrer un repas du restaurant que nous dégustons en mode pique-nique sur le tapis du salon ou alors nous faisons notre grillade devant le camping-car une fois les enfants couchés. (Le trip en camping-car fut d’ailleurs notre dernière sortie de notre zone de confort ! C’était épique mais nous en sommes revenus remplis de joie et de gratitude !)

  • Ose : Il y a peut-être des activités que tu n’as jamais osé faire avec ta famille, avec ton aidé. Pourquoi ne pas essayer si ça reste sans danger et que ce n’est pas contre-indiqué à sa pathologie ? Amusez-vous, riez, osez être heureux !

  • Être pleine de gratitude : cette notion chère à nos cœurs chez les Fabuleuses aidantes est un ingrédient indispensable à notre recette ! Prendre les choses simplement, avec beaucoup de gratitude, vivre ces instants malgré les défis, rire des éventuels couacs du moment… Tout cela va teinter d’une très jolie couleur ces vacances pas comme les autres.

Chère Fabuleuse,

Ces petites astuces que nous avons découvertes, mon Fabuleux et moi, ne sont pas exhaustives : je suis certaine que tu trouveras tout plein d’autres idées en toi !

Je te souhaite de vivre de douces vacances, de rire des moments épiques, de profiter pleinement des instants plus sereins, mais s’il te plaît, permets-toi de vivre ces moments à vous, à votre façon, la plus belle qu’il soit : des vacances pas comme les autres. 



Partager
l'article sur


tous les programmes

Cet article a été écrit par :
Brunella Maillot

Thérapeute familiale et conjugale, je suis maman de trois enfants, dont un en bas âge et deux qui sont polyhandicapés. Mon quotidien est donc rythmé par une cadence intense : jongler entre école à la maison pour mon benjamin, prise en charge thérapeutique et dépendance totale de mes aînés pour les actes de leur vie quotidienne. 

La gratitude est pour moi une valeur à chérir profondément et c’est sous ce prisme que j’ai choisi de partager sur les réseaux les chroniques de ma vie de tribu, sans fards et de la façon la plus authentique et vulnérable qu’il soit.

J’accompagne, avec mon Fabuleux, des aidants familiaux dans le cadre de coaching personnalisé mais également d’ateliers de sensibilisation au sein d’institutions. 

Ma page perso : https://www.facebook.com/notredoucetribu/ - https://www.instagram.com/notredoucetribu/

Ma page pro : https://www.facebook.com/diapasonandco - https://www.instagram.com/diapasonandco/  

Articles similaires

Enfants extraordinaires

Comment remplir le réservoir émotionnel de nos aidés ?

Chère Fabuleuse, Comme moi en ce moment, tu vois passer ces publicités qui te rappellent avec insistance que demain c’est…

réunion mains

Enfants extraordinaires

La fameuse équipe de suivi de scolarisation

Ce moment revient au moins une fois par an quand on est aidante de son enfant : la fameuse réunion…

deux femmes

Enfants extraordinaires

Elle porte le poids du monde sur ses épaules

Elle porte le poids du monde sur les épaules, cette maman aux côtés d’un enfant malade, d’un époux accidenté, de…