femme couronne
Enfants extraordinaires

3 clés pour booster son estime de soi

Brunella Maillot 29 avril 2024
Partager
l'article sur


​Au fil des semaines, en vous écoutant, en vous lisant sur le Salon, je réalise à quel point vous êtes Fabuleuses. Mais, je me demande souvent si nous sommes les seules, avec Anna, à le constater ?

J’aimerais tellement être une petite colombe sur votre épaule parfois, vous susurrant à l’oreille : « Sois fière de toi… tu fais du mieux que tu peux avec le peu que tu as… » 

À travers mes lignes aujourd’hui, j’aimerais t’envoyer une cargaison d’estime de soi. L’estime de soi : un thème très à la mode mais au fond, savons-nous vraiment ce que cela signifie ? L’estime de soi est la façon dont nous nous percevons et la valeur que nous nous accordons. 

Il faut bien l’avouer, parfois nous sommes très bienveillantes envers les autres mais ô combien cassantes avec nous-mêmes. Et si nous décidions de nous faire confiance ? De nous encourager régulièrement ? D’être fières de nous ? 

Non, tu n’es pas qu’une aidante. 

Tu es tellement plus que ça… Tu es sa maman, son épouse, sa sœur, sa fille, sa nièce, sa petite-fille, tu es précieuse, tu as de la valeur et ce que tu fais n’a pas de prix. 

Que te dirait ton aidé si elle/il pouvait parler, s’exprimer pour te remercier du temps, des sacrifices, de l’abnégation, de tout ce que tu sèmes dans sa vie ? 

Je vais te proposer quelques points très pratiques pour booster l’estime de soi : 

1) Pense à des choses pour lesquelles tu es douée 

Quelles sont tes forces ? Il est crucial de réaliser que très souvent nous ne voyons que le négatif, ce qui ne va pas. Nous avons toutes des faiblesses ! 

Or, nous voyons les forces chez les autres, tu sais ces personnes qui semblent rayonner sur les réseaux sociaux et cela vient creuser encore plus en nous ce fossé d’estime de soi… Cela nous rend coupable, inférieure, pas assez ceci, pas assez cela. 

Mais nous avons toutes des forces. Si nous décidions de les valoriser ?

2) Mets les choses en perspective 

Je t’encourage à penser aux choses que tu peux changer et à laisser de côté celles qui sont hors de contrôle… Nous avons la fâcheuse manie de vouloir tout contrôler. Il faut bien l’admettre, cela nous rassure. Nous vivons des situations déjà tellement hors de contrôle ! Malheureusement, en faisant cela, nous rajoutons une pression supplémentaire — et pourtant non nécessaire — à notre charge mentale. 

Connais-tu cette citation, appelée aussi la prière de la sérénité ? « Je veux avoir la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer les choses que je peux et la sagesse de faire la différence entre les deux. » Et si nous en faisions notre ligne de conduite ?

3) Arrête de te morfondre si tu fais des erreurs 

Tout le monde en fait — moi la première — et c’est ainsi qu’on apprend et qu’on grandit. Sur ce chemin cabossé qui est le nôtre, qui ne se prendrait pas les pieds dans le tapis ? Qui ne s’écroulerait pas ? Qui ne resterait pas planté là, à pleurer de découragement ? 

Le fait d’être aidante n’est pas livré avec un mode d’emploi mais l’amour ne peut jamais échouer et ça, je crois que ça élimine tout le reste… 

Si nous essayions de ne plus tenter de faire les choses de façon parfaite ? La perfection n’est pas possible, tout simplement… 

J’aime me répéter que « je suis parfaitement imparfaite », pas toi? 

J’espère que ces trois petites clés t’aideront à booster ton estime de toi :

  • Penser à des choses pour lesquelles nous sommes douées
  • Mettre les choses en perspective
  • Arrêter de nous morfondre lorsque nous faisons des erreurs 

Durant ces prochaines semaines, je t’invite à faire ton maximum afin d’appliquer ces trois petites clés et tu pourras constater que tu auras ainsi plus de confiance en toi et que ton quotidien sera plus doux. À la fin de la journée, la tête sur l’oreiller, je me murmure à moi-même cette phrase : 

« J’ai donné du mieux que je pouvais avec le peu que j’avais et pour ça, je suis fière de moi. » Crois en toi, puis donne du mieux que tu peux avec le peu que tu as… Comme nous le répète souvent Anna : « Tu es fabuleuse et ça change tout ! »



Partager
l'article sur


découvrir autocompassion

Cet article a été écrit par :
Brunella Maillot

Thérapeute familiale et conjugale, je suis maman de trois enfants, dont un en bas âge et deux qui sont polyhandicapés. Mon quotidien est donc rythmé par une cadence intense : jongler entre école à la maison pour mon benjamin, prise en charge thérapeutique et dépendance totale de mes aînés pour les actes de leur vie quotidienne. 

La gratitude est pour moi une valeur à chérir profondément et c’est sous ce prisme que j’ai choisi de partager sur les réseaux les chroniques de ma vie de tribu, sans fards et de la façon la plus authentique et vulnérable qu’il soit.

J’accompagne, avec mon Fabuleux, des aidants familiaux dans le cadre de coaching personnalisé mais également d’ateliers de sensibilisation au sein d’institutions. 

Ma page perso : https://www.facebook.com/notredoucetribu/ - https://www.instagram.com/notredoucetribu/

Ma page pro : https://www.facebook.com/diapasonandco - https://www.instagram.com/diapasonandco/  

Articles similaires

bouee de sauvetage

Enfants extraordinaires

Trois bouées pour nager à contre-courant 

Tout au long de notre quotidien d’aidante, nous avons 1001 choses à penser et à gérer. Il faut bien l’admettre,…

semis

Enfants extraordinaires

Reboucher ou replanter à côté ?

Au début, c'était un mot. Celui du diagnostic. Autisme. Cancer. Ou bien amputation. Ou encore une maladie neurodégénérative. Une liste…

amies

Enfants extraordinaires

Quand les amis s’éloignent

Combien de fois ai-je déjà entendu cette phrase : « Quand on a appris le diagnostic, c’est comme si un tri…